top of page

JE MARCHE BLANC, dans La Couleur des Jours n°2




le ciel n'est pas

tendre

il assomme

il nous déclive il nous

dérobe

il nous assied nous ploie éborgne

blanc sale et mou angles

limés

que faire

s'arrimer

les draps hauts

coudre en retrait les jours forclos

la lucarne du vent

jour tendu sans demeure

la lumière rapace qui griffe à coups de glace

dénude mon mitan me tient

dedans sa nasse

m'encorde

je marche blanc

Dessin: Marie Tavera, 30/30cm, charbon et graisse sur papier, 2011

bottom of page