top of page

TOPIQUE DES PLUIES, dans faire part n°38-39



topique des pluiesMarieTavera
.pdf
Télécharger PDF • 2.22MB

la revue faire part consacre un double numéro à la ligne de partage des eaux, celle qui court dans le Parc des Monts d'Ardèche et au-delà.

La ligne de partage des eaux* s’inscrit dans la sémantique de la géographie, elle est fictive comme le sont toutes les lignes géographiques. Elle se concrétise dans le travail d’écriture et nous oblige dans la langue à interroger ce partage. Chaque artiste et l’écrivain en particulier peut avoir son lieu d’élection à partir duquel l’œuvre s’élabore. Ce numéro ambitionne de questionner ce rapport au lieu dans la mesure où l’idée de partage suppose la présence de deux versants, ou deux orientations divergentes et concomitantes dans l’œuvre.

Pour nous, le questionnement sur un lieu (comme sur un temps) est un questionnement sur l’écriture. A travers les installations déjà existantes, nous avons constaté combien une intervention plastique contemporaine agit sur la lisibilité d’un paysage et nous savons combien la visibilité d’un paysage agit sur l’écriture d’une œuvre, et combien cette œuvre écrite agit elle-même sur la lisibilité du paysage. Ce questionnement déjà mille fois convoqué est inépuisable, aussi désirons-nous simplement poursuivre celui-ci en interrogeant « l’exactitude » du lieu géographique dans son rapport avec l’exactitude hypothétique de l’acte d’écrire, selon un ensemble d’auteurs et plasticiens.

Comments


bottom of page